Editorial de la semaine

Priez pour la France !

« Mais priez, mes enfants, mon Fils se laisse toucher » disait Notre Dame aux petits voyants de Pontmain il y a exactement 150 ans. Sommes-nous assez nombreux à être convaincus que la France ne va pas si bien, parce qu’on prie peu, ou avec faible conviction, pour notre pays. A quelques mois des élections présidentielles et législatives, il faut que nous nous mettions à genoux pour implorer Dieu de nous venir en aide. Tous les vendredis soirs, à Saint-Eugène-Sainte-Cécile, de 20h à 21h, nous adorons le très Saint Sacrement et nous prions pour la France. Mais l’assemblée est bien clairsemée… Nous parlons beaucoup, mais nous prions peu…

Venez prier avec nous ! Voici d’ailleurs une prière pour la France, écrite à la suite des apparitions de l’Ile-Bouchard. Elle peut nous inspirer :

« Seigneur Jésus, nous Vous confions notre pays, la France, et tous ses habitants. Nous Vous bénissons pour les nombreuses grâces que Vous lui avez accordées, pour la variété et la beauté de ses paysages, pour les saints qu’elle a donnés au monde, pour sa vocation de fille aînée de l’Eglise. Que nos responsables politiques soient remplis de sagesse, qu’ils soient désintéressés et déterminés à gouverner avec justice et à promulguer des lois qui respectent la vie et les personnes. Qu’ils reconnaissent les racines chrétiennes de la France.

Ô Marie, Vous qui avez visité notre pays à plusieurs reprises, Vous qui avez demandé aux petits enfants de « prier pour la France », aidez-nous à aimer notre pays, à prier pour lui et à y répandre l’Evangile de Votre divin Fils. Apprenez-nous à rester fidèles aux grâces de notre baptême. Donnez-nous de saintes vocations pour servir l’Eglise, et montrez nous comment dire « oui » à Dieu toute notre vie. Ainsi soit-il »

Pour ancrer cette prière dans notre paroisse, une confrérie du Sacré Cœur veut réunir des jeunes de 20 à 35 ans qui voudront se donner à prier pour la France. Voici leur engagement, qui est loin d’être moyen : une demi-heure d’adoration par semaine pour la France (de préférence à Saint Eugène le vendredi soir) ; prière du matin en offrant sa journée au divin Cœur de Jésus pour les intentions du souverain Pontife et le salut de la France ; prière du soir à finir avec la prière pour la France ; chapelet quotidien ; port du scapulaire du Mont Carmel ; jeûne le vendredi ; confession mensuelle. N’hésitez pas à les rejoindre !

Tout le reste appartient à Dieu ! Avec ma prière à l’autel pour la France et pour vous tous !

Votre curé, Abbé Julien Durodié +

Dimanche 23 janvier 2022